iClic - Conception site web 
Facebook Twitter Linkedin  
 

Fini les fraudes par carte de crédit?


C'est le début de la fin des fraudes par carte de crédit. 

Depuis déjà 3 ans que les marchands québécois revendiquent un système plus sécuritaire et voilà que les banques emboîtent le pas. La vérification des transactions ne se fera pas SMS ou par courriel maintenant avec un code de sécurité généré que le consommateur devra entrer pour finaliser sa transaction. Tout comme la vérification de votre identité sur Facebook quand vous vous connectez à partir d'un nouvel appareil. Le système génère un code que seul le propriétaire du courriel ou du numéro de téléphone mobile peut avoir accès. Si ce code n'est pas entré pour terminer la transaction, celle-ci ne complétera tout simplement pas. Pourquoi on y avait pas pensé avant? On y avait pensé, mais étant donné que la fraude est quasiment uniquement la responsabilité du marchand, pourquoi les émetteurs de cartes s'en seraient souciés avant. 

Le mois d'août est la date limite pour que toutes les banques canadiennes soient compatibles avec ce nouveau système. C'est aussi le début de la fin des taux ridiculement élevés imposés aux marchands. On demandait aux marchands un taux plus élevé pour une question de frais reliés à la fraude (et pourtant c'est le marchand qui prenait tout le risque, on n’a jamais compris cette passe-là). Alors Paypal, Shopify, Stripe, Square etc. qui nous chargent 2.9% plus 0.30$ de frais vont devoir s'ajuster, car la pression sera très forte sur eux à l'avenir. Les banques offraient déjà des taux plus agressifs de 2.20% et 0.15$ par transaction. Le taux en magasin lorsque vous passez physiquement votre carte dans le lecteur est de 1.75% ou moins. 

Cette nouvelle mesure de sécurité change complètement la donne, car si par le passé des marchands ou des clients étaient frileux à l'idée de faire des affaires sur Internet. Ce temps est maintenant révolu.  Il restera encore certains pays qui devront harmoniser leur système et les États-Unis ont sûrement le plus gros chantier de leur côté. Si ce chantier venait qu'à prendre plus de temps que prévu, peut-être que les commerçants canadiens peuvent en profiter pour réduire leur déficit face aux ventes en ligne Américaine. 


Retour au blog techno

 

 

Accueil

Produits

 

Services

Réalisations

 

iClic

Contact

 

 

 

 © iClic, créateur de succès Internet - Tous droits réservés / Propulsé par CreaWEB - iClic.com